Maxime Alberti

Natif de Lyon, Maxime ALBERTI a obtenu en juin 2015 le Master de soliste avec félicitations du jury dans la classe de Sylviane Deferne à la Haute Ecole de Musique de Genève. Il étudia auparavant dans la classe de Philippe Soler au sein du Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon et a pu travailler avec Serguei Osadchuk lors d'un Erasmus à Tromso, Norvège.

 

Il a également bénéficier de nombreuses heures de travail lors de stages, masterclasses ou leçons privées avec de grands professeurs tels que Leon Fleisher, Anne Quéffelec, Dominique Merlet, Menahem Pressler, Jean-Claude Pennetier, Bernard Ringeissen, Ferenc Rados...

 

Ses qualités musicales ont été reconnues à plusieur reprises au sein de la HEM de Genève grâce aux prix spéciaux qui lui ont été accordés. Le prix Maurice d'Espine en 2013, récompensant le meilleur Bachelor en piano de la promotion, le prix Chaponnière en 2014 pour son quatuor avec piano (Maya Kadosh au violon, Alexandra Kondo à l'alto et Simao Alcaforado Barreira au violoncelle) ainsi que le prix spécial Karol Pajonk en 2015 accordé à un musicien présentant des « qualités musicales exceptionelles ». Il a également été lauréat du concours international Adilia Alieva en 2012.

 

Il a pu jouer en soliste avec l'Orchestre du Conservatoire de Lyon et l'Orchestre de l'Université de Genève. Il a également été choisi par l'Orchestre de la Haute Ecole de Musique de Genève pour jouer le 3ème concerto de Prokofiev sous la direction de Nader Abassi lors d'un concert au Victoria Hall en Février 2015.

 

Maxime ALBERTI est également passionné par la musique de chambre et l'accompagnement de chanteurs. Il a travaillé auprès de Menahem Pressler, Anne Le Bozec, Jean-Jacques Balet, Antoine Marguier et Guy-Michel Caillat avec différents groupes en duo, trio, quatuor, quintette et sextuor. Il se produit régulièrement avec François Guye en sonate ou en quatuor, on a pu les entendre au Festival des Jardins Musicaux de Cernier en Août 2016 en compagnie de Claire Dassesse et Tanguy Gallavardin dans le Quatuor pour la Fin du Temps d'Olivier Messiaen. Il collabore également avec la mezzo soprano Caroline Adoumbou dans un répertoire de lieder allemand et de mélodies françaises. Ils ont atteint ensemble la finale du concours Mahler de Genève en 2014.

 

Son expérience scénique se décline aussi par ses concerts en Suisse Romande : Festival des Jardins Musicaux, Victoria Hall, Cour de l'Hôtel de Ville, Festival de Puplinges, Théatre du Grütli, Festival de Genève...

 

Maxime ALBERTI étudie depuis 2 ans avec Rena SHERESHEVSKAIA avec laquelle il prépare les Concours Internationaux d'Interprétation.